Seddouk : CRA , tant qu’il y aura des hommes

Seddouk : CRA , tant qu’il y aura des hommes

Peut-on parler du comité du Croissant-Rouge algérien de Seddouk sans
évoquer le nom de l’un de ses cofondateurs, un humaniste authentique,
simple et généreux qui a émergé parmi les enfants que Seddouk Oufella a vu
naître ? Ce bénévole infatigable ne peut être que Bouda Nacer, un homme de
41 ans et père de quatre poupons qui a voué ces sept dernières années à la
cause des démunis dans la commune de Seddouk. En plus de ses activités au
sein du C-RA, il assume aussi la fonction de secrétaire général par
intérim de la municipalité depuis octobre 2003 et il est nommé le
27/07/2005 pour un laps de temps comme chargé de la gestion des affaires
de la commune de Seddouk pour la période qui intervient entre la
dissolution de l’ancienne assemblée jusqu’à l’élection de la nouvelle
assemblée.
Son parcours de militant de la solidarité entamé en 1998 comme trésorier
au sein de cette institution de bienfaisance est jalonné de succès, trois
ans, c’est-à-dire en 2001, il est élu président de ce comité poste qu’il
occupe à ce jour. « C’est en 1998 qu’un groupe de citoyens ont fait appel à
moi pour participer à la création d’un comité du C-RA. Comme l’initiative
est louable, j’ai intégré le groupe. Depuis j’ai découvert une seconde
famille, celle des démunis », dira notre généreux bonhommes, rencontré en
marge d’une campagne de circoncision.
En effet, une opération de circoncision collective, a été organisée par le
C-RA de Seddouk le 30 octobre coïncidant avec le 27e jour de Ramadhan. « La
campagne de circoncision collective que nous organisons chaque 27e jour du
Ramadhan est devenue une tradition. Et cette année ce sont quinze enfants
démunis qui sont concernés, ils ont bénéficié d’une prise en charge totale
avec un en prime un trousseau pour chacun composé d’une tenue
vestimentaire et de jouets », poursuit-il.Pendant cette journée mémorable,
la solidarité était de mise puisque des couffins ont été distribués aux
démunis. « Nous avons distribué aussi 200 couffins à des démunis, qui ont
des enfants et nous allons continuer sur notre élan jusqu’à la fin de ce
Ramadhan par une visite à l’hôpital durant la journée de l’Aïd »,
enchaîna-t-il.
Auparavant, c’est-à-dire à la rentrée scolaire, le comité de C-RA a pris
en charge les écoliers les démunis de toute la commune de Seddouk pour la
distribution des trousseaux scolaires. « Ce sont 384 élèves de parents
démunis des trois CEM et des 15 écoles primaires de la commune qui ont
bénéficié chacun d’un trousseau scolaire complet, comprenant une blouse et
un cartable de fournitures scolaires », précisera notre interlocuteur.
Ayant l’habitude d’organiser des colonies de vacance et voulant s’assurer
une autonomie de l’encadrement, le mois de juillet passé, il a envoyé pour
une formation de secouristes, huit agents parmi ses bénévoles. « Cette
formation de secouriste est indispensable pour nos agents qui encadrent de
jeunes enfants lors des excursions, des colonies de vacances. », souligna
Mr Bouda.
Notons aussi que le comité a ouvert une pharmacie que gère un technicien
de la santé depuis 2002. « Elle est approvisionnée en médicaments non
périmés, par les citoyens et les émigrés. Les médicaments sont délivrés
aux malades sur présentation d’une ordonnance médicale », ajouta-t-il.
S’agissant des moyens dont dispose le comité, il possède un local à la
cité des 48 logts, un fourgon en panne. 17 bénévoles qui travaillent en
permanence et que renforcent des bénévoles occasionnels durant le mois de
Ramadhan. La municipalité a était tout le temps présente à ses côtés à
chaque fois qu’il y a nécessité, en plus des conventions d’argent, elle
met à sa disposition, notamment durant le mois de Ramadhan, un véhicule de
service, avons nous appris de son président. Concernant les ressources, ce
responsable, affirme qu’il y a une large adhésion de la population locale
et de notre communauté émigrée. « En plus des 200 000,00 DA que la
municipalité a accordé comme subvention pour le restaurant, grâce à la
solidarité des citoyens, que je remercie au passage, nous sommes arrivés à
satisfaire la demande », témoigne-t-il. Cependant, il profite de l’occasion
pour lancer un appel aux âmes charitables qu’ils contribuent davantage.
« Je lance un appel aux citoyens qui ont les moyens d’apporter davantage
leur solidarité, ce qui va nous permettre d’étendre notre élan à d’autres
actions telles la prise en charge des malades, l’aménagement
d’infrastructures sociales et culturelles. », Lança-t-il comme mot de la
fin.

seddouk, le 06/11/2005
L. Beddar