Seddouk Ouffella, village de Cheikh Ahaddad

Tadart n-Cixx Ahaddad

Accueil > Ramage > Bruits et chuchotements

Bruits et chuchotements

lundi 2 octobre 2006, par Hamane

Bruits et chuchotements

par Mohand Bouzerzour

Il est 14 h en ce neuvième jour de Ramadhan. Il fait trop chaud ; seul un gros nuage cotonneux, presque à portée de main, orne un ciel tout bleu. En bas, le roux et le jaune dominent donnant au paysage cette beauté triste et tranquille de l’automne. Septembre le trouble fête est reparti. Après avoir chasser les émigrés avec les dernières figues fraîches, fait taire le joyeux tintamarre des cortèges nuptiaux et des fêtes nocturnes et renvoyé les enfants sur le chemin de l’école, il inaugura le mois de Ramadhan et s’en alla à son tour avec le sentiment du devoir accompli cédant la place à Octobre pour gérer la suite et préparer le fête de l’Aïd Ameziane.

A propos du Ramadhan, les seuls à se frotter les mains sont les commerçants. Les pères de famille, eux, après la saignée de la rentée scolaire, doivent faire face aux caprices du mois sacré avant d’être achevés par les ruineuses et inévitables exigences de Sir l’Aïd Ameziane.

Au village, les journées sont molles et sans consistance et les nuits peu ambiantes. Heureusement que Zoubir Tchoupa a eu l’heureuse initiative d’ouvrir un café au lieu dit Torna. Jusqu’à 22 h c’est les jeux : dominos, cartes … Après, place à la musique. Presque chaque soir, c’est un concert – Qaâda- . L’endroit est devenu le point de ralliement de tous les chanteurs de la région et le public y est de plus en plus nombreux.

Pour joindre l’utile à l’agréable, il convenu avec les Notables et l’Association de jeunes du village de couronner le mois de Ramadhan par l’organisation d’une Louziâa et d’une soirée artistique au grand bonheur de tous. Amen !

Un mot sur les jeunes. Avec leur nouveau comité, fraîchement installé, ils semblent disposés à redynamiser leur Association. Cette semaine, nous les avons accompagnés au musée d’Ifri pour une visite d’étude. Au retour, une commission de prospection a été créée. Elle a pour mission de recueillir tout ce qui peut alimenter le futur musée de Cheikh Aheddad (documents, photos, objets etc … )

Voilà pour l’essentiel. Au prochain ramage.

Seddouk Oufella, le 02 octobre 2006

Mohand BOUZERZOUR