Madjid Laâlaoui ( Djamel Yallaoui NDLR ), maire de la municipalité de Seddouk, a annoncé hier sa démission du poste de premier responsable de la commune. Le désormais ex-maire a toutefois précisé qu’il gardera son mandat d’élu jusqu’à l’élection de son successeur. Une délibération a été faite dans ce sens et remise aux autorités de la wilaya représentées localement par le chef de daïra.
La wilaya devra sous une trentaine de jours procéder à l’élection d’un nouveau maire qui terminera le mandat électif et ce, conformément au contenu du Code communal. Le maire démissionnaire justifiera son geste par le fait qu’il lui est «impossible d’assurer sa mission devant le manque d’aide de ses pairs». Il y a lieu de préciser que la majorité aux commandes de la commune de Seddouk est revenue au parti d’Aït Ahmed, le FFS.

Arezki SLIMANI